Debut --» Actual--» On lance l’adoption de 4500 enfants 555 sont déjà immatriculés au Registre

On lance l’adoption de 4500 enfants 555 sont déjà immatriculés au Registre

Par Lilyana Filipova Journal 24 heures, 21.03.2010

Nous prévoyons un boom des adoptions après le 31 mars, le moment où tous les enfants, placés aux établissements publics depuis plus de 6 mois, et qui ne sont pas recherchés par leurs parents, jouiront de la chance d’être adoptés. C’est l’information fournie par Detelina Kotevska, responsable de la Direction « Protection de l’enfant » près l’Agence d’Assistance Sociale. La procédure est réglementée par le nouveau Code de Famille, entré en vigueur le 1er Octobre 2009. Les responsables des Directions sociales de toutes les régions, ont adressé des lettres aux parents de plus de 4 500 enfants, placés dans les établissements, que leurs enfants ne peuvent plus être élevés là. Ils doivent comparaitre, prendre l’enfant et le ramener chez eux à la maison, et si cela s’avère impossible, le placer chez des proches, des parentés ou bien des familles d’accueil. Sinon, les enfants seront inscrits automatiquement au Registre national d’adoption.

Grace à un autre dispositif du code, selon lequel les enfants placés aux établissements par voie judiciaire et pour un délai illimité, de même que les enfants placés depuis plus d’un an et qui ne sont pas recherchés par leurs parents jusque la fin du mois de décembre de l’année passée, ont reçu la chance d’être adoptés. Le résultat est que 555 enfants sont déjà inscrits au Registre d’adoption, dont 279 ont de nouveaux maman et papa.

363 enfants sont ramenés dans leurs familles, et 168 sont placés chez des proches, des parentés et des familles d’accueil. Le nouveau Code de Famille nous laisse la liberté d’agir. Les derniers 4 mois, 450 réunions des conseils d’adoption ont déjà eu lieu et 584 décisions sont prises, continue Kotevska.

Mais les candidats en adoption continuent à être moins nombreux que les enfants en attente. Selon la dernière information – au Registre sont immatriculés 2674 parents et 2765 enfants. La mentalité des bulgares change difficilement – la plus grande partie des familles ne désire que des enfants jusque 3 ans, en bonne santé et bulgares. Les enfants roms et les enfants handicapés ne sont pas choisis.